01/08/2011

LA NATURE A T ELLE VRAIMENT HORREUR DU VIDE ?


UN PROCES HISTORIQUE :   PASCAL versus DESCARTES

 

Descartes et Pascal représentent ils un choix entre la raison et la révélation...?

medium_portrait_pascal.jpgPendant ses années rouennaises ( à partir de 1640), Pascal mène des recherches sur le vide.

 La physique de l'époque, en effet soutenait que " la nature a horreur du vide " et que celui-ci ne pouvait exister.(cf le document ci dessous)

S'inspirant des découvertes (1644) de l'Italien Torricelli, qui avait entrepris des expériences barométriques, mais sans conclure à l'existence du vide ni à l'existence d'une pression atmosphérique, Pascal procède à diverses expériences mettant en jeu de multiples " tuyaux, seringues, soufflets, et siphons de plusieurs longueurs et figures ", afin de montrer que le préjugé de l'horreur du vide est erroné.

 

 Pascal n'hésite pas à organiser de vastes mises en scène pour frapper les imaginations : l'expérience qui eut lieu dans la cour de la verrerie de Rouen, et qui imposa l'utilisation de tubes de 12 m de haut, témoigne de son sens du spectacle autant que de son habileté scientifique.

 Vers 1648, il imagina la grande expérience du Puy-de-Dôme : il s'agissait de mettre en évidence non seulement l'existence du vide, mais aussi l'idée d'une pesanteur de l'air : la hauteur de la colonne de mercure dans les tubes n'était en effet pas la même au bas et au sommet du mont. En complétant ainsi des expériences que Torricelli avait entamées avant lui, Pascal a non seulement découvert le principe du baromètre, mais il a surtout renversé toute la physique ancienne, dont la prétendue " horreur du vide " était l'un des fondements.

Il tire les conclusions de ces travaux dans Expériences nouvelles touchant le vide (1647), l'Équilibre des liqueurs et la Pesmedium_equilibre_liqueurs.jpganteur de la masse de l'air, publiés après sa mort en 1663 ; il polémiqua avec le Père Noël sur ce sujet, et prépara aussi un Traité du vide dont il ne rédigea que la préface, mais elle est fondamentale sur le plan épistémologique.

 

Pascal y explique en effet que dans les sciences exactes, il faut se fier à la méthode expérimentale et non à l'autorité des Anciens, au contraire des sciences humaines et divines, où, la raison n'y pouvant rien déterminer, il faut se fier aux témoignages et aux " preuves historiques " :

 

"Dans les matières où l'on recherche seulement de savoir ce que les auteurs ont écrit, comme dans l'histoire, dans la géographie, dans la jurisprudence, dans les langues et surtout dans la théologie, et enfin dans toutes celles qui ont pour principe, ou le fait simple, ou l'institution divine ou humaine, il faut nécessairement recourir à leurs livres [ceux des Anciens], puisque tout ce que l'on en peut savoir y est contenu […] Il n'en est pas de même des sujets qui tombent sous les sens ou le raisonnement : l'autorité y est inutile ; la raison seule a lieu d'en connaître."

 

Pour lire une analyse "scientifique" cliquer si vous avez le temps 

 L ' aphorisme de SPINOZA "La nature a horreur du vide "ne s'appliquerait donc qu'à la philosophie.et à rien d'autre?

 

 

05:48 Publié dans GOUVERNANCE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la nature a horreur du vide | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.