26/02/2007

CONSEIL DE L'EUROPE: Les avocats étaient ils invités ?

medium_conseil_europe_drapeua.3.jpgLe Conseil de l’Europe a organisé ce week end une première réunion plénière conjointe, le Groupe d' Action Financière (GAFI, organisme intergouvernemental) et le Comité d'experts du Conseil de l'Europe sur l'évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux (Moneyval) et ce afin de renforcer la coopération internationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.(pour lire cliquer)

Les objectifs de telles manifestations sont toujours excellents mais la difficulté vient de la méthode et des moyens utilisés pour y parvenir.

Nous, avocats, savons que souvent le diable se trouve dans les détails.

En tout état de cause le discours du secrétaire général du Conseil de l’Europe (pour lire cliquer)me parait habilement mélanger, amalgamer, des notions fondamentales de notre Culture Européenne sans tenir compte de leur hiérarchie, de l’importance historique et culturelle des normes et de leurs valeurs philosophiques,valeurs qui devront être hiérarchisées par rapport à celles qui nous ont été apportées notamment par nos confrères cosntituants de 1789.

Attention, l'esprit de l'Ordonnance criminelle de Colbert est de retour ,les monitoires sont rajeunis et la Déesse de la TRANSPARENCE , celle pour qui le mot secret professionnelle est à lui seul une hérésie, désire être célébrée comme notre confrère BREDIN l'a raconté. (pour lire cliquer)

 

Dans ce savant amalgame, le secrétaire général a écrit in fine :

« Le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme menacent directement les valeurs que le Conseil de l'Europe est chargé de défendre – la démocratie, les droits de l'homme et la primauté du droit. Ils portent gravement atteinte à la liberté et à la sécurité des européens. C’est pourquoi le Conseil de l’Europe participe et continuera de participer aux efforts collectifs que nous déployons pour combattre cette menace. »

A nous , avocats, de faire encore entendre fortement notre message alors que nous avons été omis de cette réunion d’importance et dont les conclusions  vont dans les prochains mois être incorporées dans le projet de loi sur l’intégration de la « directive délation ».

 

LES AVOCATS DEVRAIENT REDEVENIR LES GARDIENS DU CURSEUR DES LIBERTES  cliquer

08:35 Publié dans JUSTICE et LIBERTES | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : présidentielle, justice, bayrou, royal, sarkozy | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

avez vous reçu des réponses à votre interessante question?

Écrit par : REPONSE SVP | 03/03/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.