06/09/2012

DE L'INDEPENDANCE DES AVOCATS :JANUS est il de retour ?

3b1567025152a441fbb002355f10319a.jpg DE L'INDEPENDANCE DES AVOCATS par P MICHAUD 

 

la dame Rumeur nous signale que de sympathiques  avocats  lobbiysts de sympathiques intérets économiques  mais non liés à la JUSTICE et donc à la profession d’avocat seraien tentés de nous faire perdre notre independance , pilier du curseur des libertés et ce avec des prises de positions à objectifs cachés, c'est-à-dire comme dirait le BATONNIER LAFARGE en nous utilisantt dans une partie de billard à 5 bandes !!!

 

Ce débat, fondamental pour la confiance envers nos élus, avait l’objet  d’une tribune du cercle en 2008

 

La tribune de mars 2008

 

A chacun de nous de se faire sa religion sur cette nouvelle et formidable audace déontologique qui permettrait de protéger ses clients et ses électeurs avocats  ????

Un avocat ne peut être un janus ou un sock puppet et la réforme en cours du régime des lobbyistes  à Bruxelles montre bien l'indispensable obligation de transparence préalable à cette noble activité

 

QUI EST QUI ?  cliquer238f48e7b5e81ba19a80d8a0291c185b.jpg

 

Pour ma part, l’indépendance, celle de notre serment,  ne peut pas être relative et je reblogue l’histoire de notre serment

“Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctionsavec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité

 

·      LE SERMENT DE BADINTER

 

L’indépendance vis-à-vis du client doit être totale et aussi économique comme l’a souligné avec pertinence le Bâtonnier Sabater 

 

·     L 'AVOCAT et l’ARGENT par le Batonnier SABATER

 

Le fait qu’un soupçon de perte d’indépendance existe peut entrainer une méfiance généralisée vis-à-vis de nos élus et un début de réaction poujadiste

Je mets sur ce blog  le discours d'investiture du Bâtonnier Charrière Bournazel en décembre 2007    

·     Le discours de Me Charrière Bournazel du 4 décembre 2007

 

ainsi que le rapport « secret « de notre confrère Laurent  Pettiti sur le statut de l’élu ordinal.

 

·      Le rapport de Mr Laurent PETTITI

 

 Ce rapport et ce discours sont un début de réflexion collective sur l’indépendance de l’élu  

Ce débat, dans l’intérêt et l’avenir de nous tous, et même si cela ne fait pas plaisir à certains de mes amis, doit être mis au rang de nos priorités lors des prochaines élections ordinales ou nationales.

 

20:57 Publié dans DEONTOLOGIE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.