12/11/2009

Lisbonne en route ..

6444d2d9b5ad47bafddc681dc3133558.jpg

Je vous propose d’analyser les difficultés de la mise en place des trois nouvelles nominations permanentes dans le cadre du traité de Lisbonne

 

LE TRAITE DE LISBONNE

Après avoir consulté l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement européens, le Premier ministre Fredrik Reinfeldt a décidé le 11 novembre 2009 d'appeler à la tenue d’un sommet européen extraordinaire le 19 novembre 2009.

Dans un communiqué, la Présidence suédoise du Conseil de l'UE déclare que "l’objectif lors de ce sommet est de pouvoir se mettre d’accord sur l'identité des personnes qui seront nominées à ces trois postes de haut niveau gérés par le Traité de Lisbonne.

 Il s’agit des postes de Président permanent du Conseil de l’UE, de Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et de Secrétaire général du secrétariat chargé d’assister le Conseil des ministres de l’Union.

Le sommet se fera sous la forme d’un dîner de travail dans le bâtiment du Conseil Justus Lipsius à Bruxelles."

Le  porte-parole du Premier ministre suédois a déclaré que si la Présidence suédoise a bouclé une première session de consultations auprès des 26 autres chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE," il n'y a néanmoins encore aucun consensus sur un candidat pour chaque poste, plusieurs noms ayant été proposés".

"Mes discussions montrent qu'il est important d'avoir un bon équilibre dans le choix des postes", a déclaré Fredrik Reinfeldt dans une interview au quotidien suédois Dagens Nyheter paru mercredi dernier.

"L'équilibre gauche-droite est très important pour beaucoup, mais aussi entre grands et petits pays, entre nord et sud, hommes et femmes."

08:56 Publié dans Europe et Justice | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.