14/06/2011

La rumeur et le Héros par CAMUS

 medium_rumeur2.2.jpgBLOG  REDIFFUSE PAR SUITE D'ACTUALITE...

 

La suspicion et la rumeur sont les produits d’une alchimie subtile à laquelle chaque candidat où responsable politique à un poste le mettant sur la sellette est naturellement soumis.

 

Alchimie à laquelle on se surprend parfois à avoir fourni, à son corps défendant, des ingrédients. Ingrédients dont le précipité peut révéler ,involontairement ,jusqu'à de mortelles propriétés. Car , paraît il,  il n’existe pas d’antidote à ce genre de poison.


 

Au-delà de nos propres querelles, souvent utiles, car permettant la réflexion collective mais devant respecter notre serment , le destin de chacun de nous nous renvoie à notre condition d'homme et de femme public, à ce qui en fait à la fois la grandeur et la misère.

 

Permettez moi de citer des propos de Camus :

 

" Le héros est celui qui fait non ce qu'il veut,
mais ce qu'il peut... "
 

 

 

Chacun des candidats  vient à la vie publique avec ses convictions et son enthousiasme.

Chacun des candidats  se trouve, un jour ou l'autre, contraint d'en rabattre, confronté à des contraintes qui nous enserrent, des pesanteurs qui nous broient, des solidarités ou des disciplines qui nous mutilent.

 

Notre liberté n'est jamais que conditionnelle ou surveillée. Notre initiative est toujours limitée.

 

Et pourtant tout demeure possible à condition de comprendre la nécessité d'adapter nos humbles  certitudes aux réalités d'un monde en mutation constante mais à condition de conjuguer fidélité et sincérité.

 

L'honneur de chaque candidat avocat réside dans cette double exigence que constituent à ses yeux la fidélité à ses convictions et la sincérité dans l'action.

 

 Double exigence qui s'impose à chacune et à chacun des candidats  et qui demeure l'ultime critère.

 

D'ailleurs, le seul jugement qui vaille n'est-il pas en définitive celui que nous formulons nous-mêmes, dans notre conscience profonde?

 

Que nous croyions ou non dans le jugement de Dieu,du Dieu des Livres , nous, avocats  ne savons que trop ce que vaut le jugement des hommes.

 

Ne nous faisons guère plus d’illusions sur le jugement de l'histoire, car elle est également écrite par eux.

 

L'idée que nous nous faisons de notre fidélité et de notre sincérité. ,et ce afin de rester en règle avec nous -même. est certes importante mais elle n’est pas suffisante.

 

Or, cela n’est pas suffisant , nous ,avocats, qui désirons rester en règle avec nous mêmes, nous pouvons aussi redevenir responsables de notre Histoire, celle de demain,  mais  là aussi à condition de conjuguer fidélité à nos amis et aussi  sincérité avec l’ensemble de nos confrères .

  

23:25 Publié dans NOTRE HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : justice, politique, avocat, uja, cosal | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.