16/06/2011

Pauvreté et richesse en France

poche vide.jpg Les revenus et le patrimoine des ménages

 

Tandis que le débat resurgit sur le « partage de la valeur » au sein de l'entreprise, attisé par la perspective de l'élection présidentielle, les données publiées par l'Insee sur « Les revenus et le patrimoine des ménages » viendront conforter ceux qui nourrissent le sentiment d'un déclassement, mais pas forcément ceux qui perçoivent une perte de leur pouvoir d'achat.

 

 Les revenus et le patrimoine des ménages

- Insee Références - Édition 2011

 

L'édition 2011 propose une synthèse des évolutions des inégalités et de la pauvreté de 1996 à 2008, ainsi qu'une analyse des comportements de détention patrimoniale.

Quatre dossiers la complètent : l'effort monétaire des ménages pour se loger, les effets du salaire horaire, de la durée d'emploi et du temps partiel sur les écarts de niveau de vie, le niveau de vie des descendants d'immigrés et l'effet d'une naissance sur le niveau de vie. Enfin, 27 fiches thématiques fournissent des chiffres essentiels, commentés et illustrés, sur les revenus, le niveau de vie, la pauvreté, le patrimoine et l'endettement.

  

Sur le papier......


Sur le papier, en effet, le niveau de vie des Français a progressé au début de la crise, indique l'Insee. Au-delà de la stricte notion de pouvoir d'achat, le niveau de vie médian (qui sépare la population en deux parts égales) a ainsi crû de 1,7 % en 2008 en euros constants par unité de consommation (lire ci-contre), à 18.990 euros. Le niveau de vie moyen s'est, lui, établi à 22.110 euros (+ 2 %).

 La France occupe ainsi une position relativement enviable par rapport à ses partenaires : entre 1998 et 2008, le pouvoir d'achat des Français a progressé en moyenne de 1,9 % par an, un peu moins qu'au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis (2,2 %), mais bien davantage qu'en Allemagne (0,9 %), en Italie ou au Japon (0,4 % et 0,3 %).

Le malaise, documente l'Insee, vient davantage de la poursuite d'un creusement des inégalités « par le haut » de l'échelle des revenus. « Depuis 2004, les niveaux de vie des personnes les plus modestes cessent d'augmenter plus rapidement que les niveaux de vie intermédiaires, alors que ceux des plus aisés continuent leur progression », observe l'Insee.

 

S'il fallait, pour appartenir aux 1 % de Français les plus aisés en 2008, déclarer au moins 88.200 euros de revenus, la progression est restée contenue par rapport à 2007 (+ 1,1 %). C'est surtout pour les 0,01 % de la population la plus aisée (soit environ 6.200 personnes déclarant au moins 732.300 euros) que les revenus déclarés se déconnectent de la moyenne : bien qu'en décélération, les revenus déclarés ont continué à progresser en 2008 (+ 3,3 %).

Par rapport à 2004, le revenu déclaré (hors revenus exceptionnels type plus-values ou levées d'options) des 50 % les plus aisés a progressé de 5,8 % et celui des 0,01 % de... 32,7 %. Une hausse essentiellement liée aux revenus du patrimoine, alors que l'Insee ne dévoilera qu'à l'automne les chiffres issus de l'enquête menée l'an dernier sur la concentration du patrimoine.

Dispersion croissante

Quand la population générale a crû de 3 % entre 2004 et 2008, celle déclarant plus de 100.000 euros par unité de consommation a augmenté d'un tiers, à 440.000 personnes, et celle déclarant plus de 500.000 euros de 84 %, à environ 13.000 personnes. Dans le même temps, pourtant, le niveau de vie médian des cadres supérieurs et des professions intermédiaires est celui qui a le plus faiblement progressé sur la période 1996-2008, note l'Insee, illustrant ainsi la dispersion croissante des situations. Les revenus des non-salariés (travailleurs indépendants) affichent en revanche la plus forte hausse.

Depuis 2002, la pauvreté monétaire (niveau de vie inférieur à 60 % de la médiane, soit 949 euros) se stabilise quant à elle autour de 13 %. Le taux de pauvreté des personnes en emploi concerne encore 7,4 % d'entre elles en 2008, comme en 2004 mais moins qu'en 1996 (9,2 %).

02:32 Publié dans Le curseur des libertés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.