21/08/2006

ETRE AVOCAT EN 2006 4ème partie

 

f669cfb3e6084956ec02c5f70ced4cc3.jpg

PALAIS LITTERAIRE DU 13 septembre 2006

4ème partie

ETRE AVOCAT EN 2006

pour lire cliquer

 

Nous avons suivi les phases économiques traversées par notre pays, nous avons réussi notre rapprochement avec les avoués en 1971 et les conseils juridiques en 1991.

Notre profession, ouverte sur le monde, est un formidable réceptacle de jeunes juristes bardés de hauts diplômes de toutes origines mais nous sommes moroses et contestataires car l'artiste qui sommeille en nous se meurt.

 

En fait, l'avocat est un artiste, nous sommes des artistes : notre art est d'abord l'art de convaincre par la parole, par l'écrit, par la négociation pour protéger notre client, pour créer de nouvelles jurisprudences et quel bonheur de mouiller sa robe pour renverser une jurisprudence bien établie , pour gagner tout simplement une cause perdue d 'avance mais l'évolution de notre société avec ses contraintes administratives, comptables, fiscales, sociales et financières a considérablement étouffé le caractère artistique de notre profession et ce, à mon avis , depuis 1971.

NOTRE AVENIR :

Si vous le permettez, je vais essayer de sortir de l'analyse littéraire et historique pour vous présenter une analyse fondée sur une situation des faits, une analyse si possible objective.

Nos points forts sont nombreux

-        Le Barreau de Paris compte 23.000 avocats dont l'age médian est de 35 ans, Paris ne compte que 800 notaires.

-        Nous, avocats de 2006, sommes très diplômés et ce dans toutes les branches de la Vie en société ; notre formation, humaniste et technique, est universelle.

-        Nous, avocats de 2006, sommes issus de toutes les cultures philosophiques, sociales, religieuses et économiques de la France, de L’Europe :

-        Le Barreau de Paris est ouvert aux hommes et aux femmes de toutes conditions et origines.

J'estime que le Barreau de Paris de 2006 est à l'image même de notre pays mais en plus il est devenu un des rares moteur de l'ascenseur social existant encore en France.

        - Les femmes sont en majorité et elles apportent d'abord l'intuition de

l'avenir.

- L'Ordre des avocats est reconnu comme un des piliers de la démocratie et ce en vertu de traités internationaux.

        -  L'Ordre des avocats, dans son essence même, est devenu apolitique au sens politicien car il a su et saura maintenir une farouche volonté à la fois de neutralité vis-à-vis des autres centres de pouvoirs ou de décision et de transcendance entre ses membres c'est-à-dire du maintien forcené de la confraternité

Notre point faible :

-        Nous avons perdu notre idéal collectif, notre ambition collective

Nous pouvons, tous ensemble créer un projet, cet idéal commun :

NOTRE PROJET, NOTRE IDÉAL COLLECTIF : ÊTRE AVOCAT

ETRE AVOCAT,

C'EST AVOIR PRETÉ LE SERMENT DE BADINTER

 

Le serment de Napoléon était un serment d'allégeance, d'interdiction.

 

Le serment de Badibter est un serment de liberté qui magnifie les qualités que doit posséder et exercer un avocat.

"Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignité, conscience,Indépendance, probité et humanité".

ETRE AVOCAT EST PLUS QU'UN METIER,
ETRE AVOCAT EST UNE FONCTION

ETRE AVOCAT,C'EST ETRE UN HERITIER DES LUMIERES

 

L'avocat est à la fois un contestataire mais aussi un créateur notamment un créateur de Droit.

 

ETRE AVOCAT : C'EST ETRE

UN CHEVALIER DU DROIT ET DE LA JUSTICE

 

L'avocat n'est plus un auxiliaire dépendant, il est devenu un professionnel indépendant ayant une fonction d'intérêt public.

 

ETRE AVOCAT : C EST APPARTENIR

A UN ORDRE LIBRE ET INDEPENDANT

Voici, mes Chers Confrères, le message de Racine, ce janséniste

contestataire et provocateur.

Les Plaideurs de Racine sont aujourd'hui de l'histoire ancienne. Ouvrons une nouvelle histoire avec les Avocats, ces héritiers des Lumières.

Patrick MICHAUD le 13 septembre 2006

 

07:10 Publié dans NOTRE HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

17/08/2006

L'ORDONNANCE DE COLBERT SERAIT ELLE DE RETOUR?


Le décret relatif à la lutte contre le blanchiment de capitaux modifiant le Code monétaire et financier est entré en vigueur le 26 juin dernier Ce décret vient renforcer les obligations pour les professionnels du chiffre et du droit, dont les avocats qui viennent de déposer un recours devant le Conseil d’Etat

L'histoire nous donne déjà raison:les directives de Bruxelles sont un retour à l'esprit de

l'ordonnance de Colbert de 1670. cliquer pour lire


Elles créent un affront à nos juristes des Lumières , eux aussi européens convaincus qui s'étaient opposés à la pratique des monitoires ;

 il existe donc une autre politique que celle imposée par les actuels fonctionnaires de BRUXELLES.

A NOUS AVOCATS, IL CONVIENT D EN INFORMER NOS CONCITOYENS

Le Décret pour lire cliquer

La position de Patrick MICHAUD Pour lire cliquer

Les traditions anglo-saxonnes et françaises sont très différentes.
En France, nous avons une administration centralisée extrêmement puissante et dont le credo est d’abord le service de l’Etat et non le service du citoyen.


Cette mentalité est en train d’évoluer mais à ce jour un maillage fiscalo-administratif policier et judiciaire très puissant est en place.
Le secret professionnel et les règles de confidentialité des avocats sont pour ces hommes légalistes et de bonne foi une muraille de chine qui résiste encore et qu’il faut démanteler.
Ces hommes sont dans l’erreur.....pour lire la suite cliquer sur le lien ci-dessus

03/08/2006

PALAIS LITTERAIRE DU 13 SEPTEMBRE 2006

WWW.MICHAUD2006.COM

LE 13 SEPTEMBRE 2006,vous êtes invités à une conférence sur le sujet suivant:

L'INFLUENCE DE L'AVOCAT: DE RACINE A NOS JOURS

medium_LES_PLAIDEURS.jpg

Je parlerai de la position de l'avocat aux XVII ème et XVIII ème siècles, position économique et socialement de faible importance en tant qu'auxiliaire du parlement et ce à cause de la vénalité des offices et de la paulette.
L'ordonnance criminelle de COLBERT ayant confirmé le principe de l'interdiction absolue de la présence de tout avocat lors du proçès pénal.

J'indiquerai que le mot "office" pourrait redevenir un mot apprécié et reconnu dans sa modernité juridique et financière et ce dans l'intérêt général.

Mais très présent dans la cité : l'avocat a été un des pilier du jansénisme et ,gràce à l'utilisation intensive des factum ,les avocats sont devenus les pères constituants de notre régime démocratique.medium_NUIT_DU_4_AOUT.jpg
Entre 1790 et 1810,l'absence juridique de l'avocat ne l' a pas empéché d'etre présent en fait dans toutes les immenses et nombreuses réformes de cette époque.
Au XIX siècles, la création du droit -nouveau- d'être présent dans la phase publique du procès pénal a permis à l'avocat de devenir un pilier de notre système politique jusqu'en 1940.
medium_TRAVAIL_EN_GROUPE.2.jpg
Depuis 1945, l' extraordinaire expansion sociale,démographique, européenne et internationale du Barreau de Paris, qui est devenu un véritable ascenseur social de la société française, n'a pas encore permis d'assurer notre pleine,effective et efficace présence et reconnaissance dans la Cité.

Notre serment, LE SERMENT DE BADINTER, nous autorise à écrire et à dire que

L'avocat n'est plus un auxiliaire de justice.
L'AVOCAT EST DEVENU UN CHEVALIER DU DROIT ET DE LA JUSTICE.

19:40 Publié dans NOTRE HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |