18/09/2008

FLASH depeche AFP et nos batonniers

27b92a566872605ebf0c984358652f66.jpg  depeches AFP reprise par les Echos

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de la Réunion poursuivi pour diffamation envers Rachida Dati 

 

 

L'avocat dispose d'une indépendance intellectuelle et économique à l'égard des pouvoirs quels qu'ils soient" a déclaré la Conférence des bâtonniers, pour qui la mission de l'avocat "implique, dans les seules limites de la préservation de l'ordre public, un droit d'expression absolu, indépendant de toute soumission".

Les poursuites engagées par la ministre sont de nature, selon elle, "à porter atteinte à une liberté à laquelle les avocats n'entendent pas renoncer".

La Conférence a annoncé qu'elle participerait à la défense de l'avocat réunionnais en déléguant un représentant au procès.

 Copyright © 2005 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations."

La position du cercle du Barreau

 

“Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions
avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité”

 

Histoire du  serment de l'avocat

LIRE AUSSI L'ARTICLE 31 DE LA LOI DU 13 MARS 1804

 

Notre question est de savoir si ce différent est un différent personnel , d'humeur , entre les personnalités impliquées -qui se terminera "gentillement"- ou au contraire un différent de principe  c’est à dire un retour à un délit déguisé d’audience qui devrait se terminer politiquement.

Attendons la suite qui sera intéressante pour notre démocratie ???

En clair, la situation de notre pays et de notre profession  necessittent  elles de mettre "le feu au lac"? sauf si  volonte politique des deux parties ...

N y a t il pas de problèmes plus importants que ces 'conneries' comme aurait dit un de nos confrères?

21:25 Publié dans Le curseur des libertés | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : justice, france, europe, politique | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

maitre michaud

merci de votre bon sens.

la conference aurait elle protége un avocat stagiaire?

nous sommes nombreux à penser qu'il faut calmer le jeu sauf si les protagonistes s y refusent

quel sera le monsieur bon office ???

Écrit par : bon sens | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

patrick

tu aurais du aussi rappeler les propos du Batonnier LUSSAN

L AVOCAT A LE DROIT DE TOUT DIRE CELA DEPEND COMMENT IL LE DIT

et bravo pout ton action courtoisement decapante

didier

Écrit par : rappel | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

que vient faire Mme DATI dans cette affaire?

notre confrere a eu tort d'utiliser cette argumentation polemique et hors sujet
il a pete les plombs

le procureur qui ne doit pas aimer ce batonnier s'est venge et se met en valeur

vosu avez raison il est urgent de temporiser autour d'un punch

Écrit par : indigne | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.