02/05/2008

Le Concours organisé par la Conférence Lysias

medium_lysias.jpg la Conférence Lysias  cliquer

Finale 2008
Mercredi 7 mai  à 19h15 dans la 1er Chambre de la Cour d'appel de Paris

Le jury de la finale cette année se compose

L'Avocat Général près la Cour d'appel de Paris, Philippe BILGER
Président du Jury

 

Monsieur le Bâtonnier Christian CHARRIERE-BOURNAZEL  
Bâtonnier de Paris

 

Monsieur le Bâtonnier Mario STASI

 

 Maître Kami HAERI (Ancien Secrétaire de la Conférence
Maître Augustin d'OLLONE ( Actuel 1er Secrétaire de la Conférence)
Maître Charlotte PLANTIN (Actuelle 12ième Secrétaire de la Conférence

08:45 Publié dans LES REUNIONS PUBLIQUES | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : justice, avocat, uja, conférence du stage, lysias | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

mail ouvert a l'intention des membres de la Conférence Lysias
Objet : fermeture du concours de plaidoirie aux plus de 30 ans.

Madame,
Monsieur,

Je viens d'apprendre, avec surprise et consternation, que le concours de plaidoirie avait été fermé aux plus de 30 ans.
Outre l'évidente discrimination que cela implique (cf code pénal...)
je suis sidérée de la réponse faite à l'étudiant s'enquérant de ce point de règlement.

"un candidat quinquagénaire qui n'était absolument pas impressionné par l'évènement avais plaidé sans notes contre un étudiant de 2ème année. La rupture d'égalité des conditions entre les deux candidats a rendu nécessaire cette modification"

"avais plaidé sans notes"... L'étudiant quinquagénaire évoqué est une personne tout à fait remarquable. Plombier de son état, ce monsieur a repris ses études, son âge le désavantageant considérablement, son expérience professionnelle ne lui apportant rien, tant pour ses études que pour le concours dont nous parlons. Nous, enseignants, savons à quel point ce type de démarche est difficile et demande un investissement et un courage exceptionnel.
Je suis révoltée que ces personnes, aux mérites si particuliers, se voient fermer les portes d'un concours, alors qu'elles sont éventuellement susceptibles de constituer des exemples de courage et de travail pour tous les participants.

Je vous demande donc instamment de revenir sur ce point de règlement d'une stupidité effarante, d'un jeunisme ridicule, et totalement en dehors des grandes tendances de notre société qui, au contraire, prône la reconnaissance des personnes d'expérience et lutte contre toute discrimination. Dois-je alerter la HALDE ? En attendant j'alerte quelques collègues.

Si vraiment vous craignez pour vos perdreaux de l'année, creez deux catégories : 18 à 21 ans (âge normal de l'entrée en Master I), 22 à 122 ans, avec récompenses identiques.
Mais croyez-moi, pour fréquenter quotidiennement ces différentes tranches d'âge, je peux vous affirmer que les plus jeunes savent fort bien rouler les mécaniques si le besoin s'en fait sentir. Je crains même que leur prestance ne désavantage les plus anciens. Il conviendrait peut-être de leur fermer le concours pour rupture d'égalité.

Comptant sur votre esprit de justice et votre diligence,
WO

Écrit par : jeunisme | 18/03/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.