20/06/2015

Pour qui donc voter ??::

 PALAIS election.JPG

  Cette campagne  se termine et nous devons remercier nos confrères et leurs équipes de nous  avoir si bien (???) éclairés  et de nous avoir  proposés des projets d'avenir dont certains nous font rêver comme tous les deux ans !!!! 

L’expérience nous a fait apprendre que les programmes sont rarement appliqués

MAIS ALLONS NOUS VOTER POUR UN PROGRAMME ? 

Nous sommes nombreux a vouloir voter d’abord
 pour un homme ou une femme qui possède les qualités suivantes

 

A QUI PUIS-JE FAIRE CONFIANCE ???

QUI EST CELUI QUI RESTERA TOTALEMENT INDÉPENDANT DES NOMBREUX GROUPES DE PRESSION QUI ONT ENVAHI LE BARREAU DE PARIS?

QUEL EST CELUI QUI SERA CELUI DE LA TRANSCENDANCE ? 

La transcendance  du bâtonnier est un des fondements de son autorité 
 

Autant les avocats respectent l’autorité de leur bâtonnier 
autant ils savent  se rebeller contre un autoritarisme  individuel ou clanique  et souvent monarchique 

Sur une définition de l’autorité non autoritaire 
 je vous conseille de lire le fil de l’épée du Général de Gaulle

Mais comment donc choisir -cette fois ci- notre bâtonnier ?

-     par des critères purement techniques, politiques ou de sympathie personnelle,?

-     par un retour aux sources, aux racines de notre profession.

Pour le Cercle du Barreau, deux principes essentiels doivent être retenus  pour notre vote :

 Le bâtonnier doit maintenir 
une stricte égalité entre les avocats

 

Il ne peut exister que des avocats tous égaux devant leur bâtonnier

qui perd son individualité et son appartenance à un clan  

 Or  depuis un certain nombre d’années souvent le bâtonnier et son conseil représentent des clans

Le bâtonnier doit représenter
la transcendance du Barreau de Paris.

C’est grâce à cette transcendance que nous les avocats avons pu conserver notre indépendance dans notre diversité et ce en dépit du décret impérial du 14 décembre 1810  (cliquer)

Le Bâtonnier devient l'osmose de son barreau  

Le Bâtonnier n'est pas bâtonnier pour lui

Par ailleurs, il devra aussi adapter  à la nécessité du consensus national tel qu’il est proposé par mais aussi avec le Conseil National des Barreaux.

Voilà, mes Chers Confrères, quelques idées simples que nous avons utilisées pour   notre  bâtonnier

Quant au vice bâtonnier, il peut être certes un atout électoral mais une fois élu il doit rester un sans pouvoir –comme le prévoit le décret mais aussi un sans frais surtout à l’époque actuelle

QUEL BATONNIER SAURA ETRE CE PROTECTEUR DE  NOTRE TRANSCENDANCE ORDINALE ?

Cela sera  le  secret critère de notre choix  

dans notre intérêt collectif???? 

Le Cercle du Barreau rappelle  quelques missions essentielles de l’avocat. 

L’Avocat est un créateur de droit aux côtés des magistrats.

Existe-t-il parmi nous, jeunes, moins jeunes ou anciens, des avocats qui n’ont pas mouillé leurs robes pour faire changer une jurisprudence bien établie et l’adapter à la situation sociale, économique de notre pays.

Nous sommes des créateurs de droit car nos conclusions aux magistrats font évoluer les jurisprudences même les mieux établies et le législateur fait alors son devoir en transformant cette jurisprudence en loi.

L’avocat est aussi un gardien du curseur des libertés  (cliquer)

 La position de ce curseur change suivant les époques ; L’avocat  est un élément essentiel de l’état de Droit pour adapter cet  équilibre entre l’intérêt général de notre collectivité et les intérêts légitimes des particuliers.

 

10:00 Publié dans GOUVERNANCE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l' autorité transcendentale du batonnier | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.