30/05/2009

Me MONNASIER a l honneur

monassier.jpgDans ces moments de difficultés économiques que traverse la noble et publique profession de notaire, le cercle du barreau est heureux de publier l’article du Point du 28 mai 2009 sur le notaire influent riche et puissant.

 

Me MONASSIER  
par Marie Bordet journaliste au  POINT
   

 

 

 

"On sent bien que Bernard Monassier n'est pas mécontent de parler de lui, de se mettre en scène, pour une fois.

 

« Bernard Monassier s'est aventuré hors de l'immobilier et du droit des successions pour investir le droit des affaires, précise notre confrère  Jean-Baptiste Fleurance, avocat et ex-collaborateur. Transmission d'entreprise, pactes d'actionnaires, gestion de patrimoine. Il est très créatif et a mille idées pour payer moins d'impôts... »

 

Nous, avocats de France qui sommes que de modestes  roturiers du droit comme nous étions moqués au XIX siècle, ne pouvons que suivre le magnifique exemple de cette grande  aventure humaine qu’est la vie exemplaire du notaire des grosses fortunes  françaises ,officier public nommé à une charge privée par arrété du Garde des Sceaux .

 

Me MONASSIER  
par Marie Bordet journaliste au  POINT

 

06:14 Publié dans Commission Darrois | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : me monassier le notaire des fortunes | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

Chapeau, Bernard 1er !

Ce portrait de Me Monassier a fait grincer des dents au Conseil Supérieur du Notariat. Au sein de l'institution que le héro n’a jamais réussi à présider malgré un lobbying intense dont il a hérité le sobriquet de Bernard 1er, on n’apprécie guère les atteintes voilées à la déontologie de la profession : publicité déguisée et confidentialité brisée, même avec l’accord des clients… Il n’aurait jamais dû accepter de se prêter à ce jeu, entend-on dire. Mais l’orgueil du plus recherché des notaires de France est sans égal, si bien que tous ses meilleurs collaborateurs, anciens et futurs associés, après l’avoir trouvé, ont fui, à commencer par sa fille et son gendre, tous deux brillants diplômés notaire, major de Sciences-Po pour la première et Essec – Harvard pour le second.

Puisse, un jour, notre spécialiste de la transmission d’entreprise – chez les autres ! – réussir à méditer les paroles de l’Ecclésiaste : « vanitas vanitatum omnia vanitas ».

Écrit par : Ludwig | 02/06/2009

Répondre à ce commentaire

Horace a aussi écrit



« NATURAM EXPELLES FURCA, TAMEN USQUE RECURRET »
Chassez le naturel à coups de fourche, il reviendra toujours.

Écrit par : Horace | 02/06/2009

Répondre à ce commentaire

j ai bien aime son magnifique bon gout ;

La moquette est violette et les canapés sont verts

un homme de cette qualité ne peut être que rare

violette Verpomme

Écrit par : Quel gout? | 02/06/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.