02/04/2007

LA REFORME DE LA JUSTICE avec P.HOUILLON

LES RENCONTRES DE LA C.N .A

: Apéritif-débat

 

« La Réforme de la

 

Justice »

 

M. Hugues LETELLIER

Président de la CNA-PARIS

 Avec :

medium_HOUILLON.jpgMr Philippe HOUILLON 

Député - Président de la Commission des Lois

Rapporteur de la Commission d’OUTREAU

Ancien Bâtonnier de l’Ordre de Pontoise

 

Le mardi 3 avril 2007,

de 11h00 à 13h00

 

Salle Haute de la Bibliothèque

Palais de Justice - 75001 PARIS

  (Manifestation s’achevant par un apéritif)

 

Pour poser vos questions à Monsieur HOUILLON : mailto:bertrand.perier@free.fr ;

    mailto:ldelarochere@boineau-soyer.com ;

07:35 Publié dans LES REUNIONS PUBLIQUES | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : POLITIQUE, justice, royal, sarkozy, paris, bayrou, HOUILLON | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Commentaires

J'espère que Patrick lui soumettra "l'acte d'avocat" et lui demandera son avis sur celui-ci.
Dommage que je ne puisse assister à ce rendez-vous de la CNA qui se tiendra un mardi

Écrit par : hheidi rançon-cavenel | 30/03/2007

Répondre à ce commentaire

Quand on parle d'indépendance des magistrats dans le principe il s'agit d'indépendance vis à vis du pouvoir politique. Or les juges s'en servent comme prétexte à s'autoriser tout et n'importe quoi !!!
Et quand des juges en première instance commettent sciemment des dénis il est quasiment impossible d'en empêcher la confirmation voire l'aggravement en appel et en cassation...

Écrit par : dev | 07/02/2011

Répondre à ce commentaire

Dans un pays soi disant grande démocratie où le système électoral est fagocité par le système des partis, des cooptations, des parachutages, des investitures, des fausses attestations de domicile, des trucages de listes électorales, des propagandes illégales hors dates, hors quotas, hors formats, des comptes de campagne faux , où les élus sont des professionnels de la politique faisant carrière, où les lois sont complexes et multiples et incompréhensibles et où les juges en font tout et n'importe quoi à la tête du client, comment peut on parler de pays de droit ???

Écrit par : dev | 07/02/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.