06/08/2015

TRACFIN Bruno DALLES , le nouveau patron pour mettre en oeuvre la 4ème directive

bruno dalles.jpgBruno DALLES  vient d’être nommé patron de TRACFIN en remplacement de  J B Carpentier 

Nous connaissons bien  Jean Baptiste Carpentier  qui a su apporter à cette office de surveillance un coté humaniste et un peu protecteur des libertés bien que l’ordonnance FILLON , imposée par les hommes de l’ombre de Bruxelles laissent peu de place à la liberté individuelle .Nous lui souhaitons bonnes chances dans sa nouvlle activité interministérielle..

TRACFIN EST ORGANISME DE SURVEILLANCE FINANCIER DES FRANÇAIS

DE TOUS LES FRANÇAIS 

LE RAPPORT 2014

B DALLES devra mettre en application la 4 ème directive
lorsque nos parlementaires auront légiferé 

 La nouvelle directive anti blanchiment (JOUE du 5 juin )

La 4ème directive ;un retour en arrière ????( source HUB AVOCAT )

La lutte contre le terrorisme et le blanchiment de la drogue – dont le réussite est flagrante, n’est ce pas /6,  n’est qu’un alibi de nos politiciens de plus en plus avides de renseignements sur leurs "électeurs"

 

Le parcours du nouveau patron de TRACFIN (source le courrier Briard )


J’ai fait une fac de droit à Toulouse, Sciences po Paris puis l’Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux où je me suis spécialisé dans la fonction de juge d’instruction. En 1990, j’ai effectué mon service militaire à l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale. Ce fut mon premier contact avec Melun.

J’ai connu l’ancien tribunal et l’ancienne gendarmerie. La première brigade que j’ai visitée fut celle de Tournan… J’ai fait quatre mois de classe à Melun puis je suis parti à la direction générale, à Paris. En septembre 1994, j’ai obtenu mon premier poste de juge d’instruction à Abbeville. J’y suis resté trois ans. C’est un petit tribunal où j’étais, durant les deux tiers du temps juge, et un tiers magistrat du siège. J’ai même présidé le tribunal durant 6 mois. En 1997, je suis arrivé au ministère de la Justice, à la direction des affaires criminelles. J’ai notamment participé au dispositif sécurité de la coupe du Monde de football en 1998. En 2000, je suis devenu chef du bureau chargé de la criminalité organisée, du terrorisme et du blanchiment d’argent. On a, entre autres, rédigé des textes, adoptés par le Parlement, suite aux attentats du 11-septembre. Enfin, en avril 2003, j’ai rejoint le ministère du Budget où je suis devenu chef du service de douane judiciaire. Cela concernait les trafics d’alcool, de cigarettes, de stupéfiants… Mon travail était de développer ce service et de le faire connaître.

Puis en février 2012, j’ ai été nommé procureur de Melun 

Une intervention exemplaire contre le blanchiment dans les BTP en SEINE ET MARNE

CLIQUER

 

En 2014,, l’une des plus belles affaires a permis de relever un réseau présumé de blanchiment d’argent du BTP via un tabac de Pontault-Combault. À l’origine, des factures douteuses mettent la puce à l’oreille des enquêteurs. L’action est coordonnée par le parquet de Melun avec la mobilisation du groupement d’intervention régional (Gir), la police judiciaire, les douanes avec la direction départementale des finances publiques.

Le principe est simple. Pour éviter de payer des taxes, des patrons d’entreprises du BTP se présentent dans le bureau de tabac. En échange de chèques, ils repartent avec du liquide moyennant une commission au buraliste. En deux ans, 2 millions d’euros ont été encaissés par l’établissement pour un bénéfice net de 200.000 euros au tabac. Entre 5 à 10 entreprises du BTP, basées en Seine-et-Marne et dans l’ouest parisien ont participé à la fraude.

 

 

21:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.