23/04/2015

Election du Bâtonnier les 23 et 25 juin 2015

patrice-rembauville-nicolle.jpgElection du Bâtonnier les 23 et 25 juin 2015

 

Mes chers Confrères,

A Paris, l'élection du prochain Bâtonnier aura lieu les 23 et 25 juin 2015.

Contre toute attente - ou presque - le vice-Bâtonnier en exercice, Laurent Martinet, s'est déclaré candidat le 18 mars 2015 dans des conditions commentées et fort pertinemment stigmatisées dans une lettre ouverte signée des anciens Bâtonniers Jean-René Farthouat, Bernard Vatier, Jean-Marie Burguburu et Christian Charrière-Bournazel, publiée dans la Gazette du Palais datée des 3 et 4 avril 2015 que je vous invite à lire ou à relire.

Cette péripétie typiquement parisienne explique, entre autres, ma candidature de protestation et de dérision !

La manœuvre déloyale du vice-Bâtonnier - qui siège au Conseil National des Barreaux avec toute l'arrogance dont certains élus parisiens sont capables - doit être portée à la connaissance de tous les Avocats français.

Monsieur Martinet ne doit pas être élu.


 

Mais comment réagissent et se comportent dans cette tourmente microcosmique les autres candidats préalablement déclarés et qui font campagne sérieusement et à grands frais depuis des mois ? Bonne question : je n'ai pas la réponse. Ils semblent tous tétanisés. Mauvais présage pour la gouvernance qu'ils revendiquent...

Croyez, mes chers Confrères, en mes sentiments désabusés et néanmoins dévoués.

 

Patrice Rembauville-Nicolle
Avocat à la Cour d'Appel de Paris
Ancien membre du Conseil National des Barreaux
Ancien membre du Conseil de l'Ordre du Barreau de Paris

 

 

Faut-il être un parangon de vices pour être candidat au Bâtonnat ?

Rembauville et Nicolle se présentent !

Vous allez entendre parler d'eux !

Pour une Profession dynamitée et dépouillée de ses valeurs,

Pour un Barreau mystifié, désuni et déshonoré,

Pour un Conseil aux ordres, inaccessible, méprisant et inutile,

Pour poursuivre et pérenniser l'abandon de nos Principes essentiels,

Je suis candidat !

Je n'ai pas de programme, simplement une irrépressible ambition : celle d'être élu et de démontrer ainsi - avec d'autres - qu'il est faux de prétendre qu'il n'y aurait que les cons qui osent l'impudence extrême.

Votez massivement pour Moi !

Je ne m'engage à rien : vous ne serez donc ni trompés ni déçus.

Ce qu'il faut au Barreau de Paris, qui n'en a pas eu depuis longtemps, c'est un Bâtonnier sans vice.

 

Patrice Rembauville-Nicolle

 

08:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  del.icio.us | | Digg! Digg | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.